Une carte pour vous balader parmis quelques lieux de cultes de La Plaine des Palmistes.

Le patrimoine religieux de La Plaine des Palmistes

La Plaine Des Palmistes, village d’altitude situé à environ 1 000m, est un village parmi les villages des hauts de l’ile de La Réunion. Son histoire est néanmoins légèrement différente.

En effet, La Plaine est située sur la seule route qui traverse l’île. Donc même si ses premiers visiteurs ont certainement été des marrons, très vite, elle a été colonisée. On y recense d’ailleurs le premier « hôtel » , ou « gîte », de l’Ile de La Réunion. Ses clients étaient des voyageurs qui souhaitaient atteindre le sud sans avoir à faire le tour de l’ile par la côte Ouest. La côte Est était particulièrement difficile parce que traversée par de grandes ravines.

Le développement de la Plaine a été confié aux militaires, qui l’ont découpée en « lignes », perpendiculaires à la route principale. Puis des carrés ont été attribués aux colons afin qu’ils exploitent la terre.

Comme on dit ici, il s’agissait de « petits colons ». Les plus « gros » restaient sur la côte dans les exploitations de cannes à sucre.

Nos premiers palmi-plainois étaient donc des agriculteurs, loin de toute distraction et principalement occupés au travail. Le village s’articule, dans un premier temps autour du camp Sainte-Agathe, puis de la paroisse du même nom (située au milieu de ce que l’on appelle aujourd’hui « le premier village »). La messe était donc souvent la seule « distraction ». Et cela a laissé des valeurs religieuses fermes et profondes parmi les habitants.

Église de la Plaine des Palmistes
Église de la Plaine des Palmistes

La ferveur religieuse est restée le long du temps et jusqu’à ce jour. Certainement alimentée par des actualités un tant soit peu rocambolesques durant la deuxième moitié du siècle dernier. Les anciens se souviennent de querelles opposant le curé et le maire de l’époque. On ne peut pas non plus oublier le père Coupy qui est certainement celui qui a officié le plus longtemps à la Plaine.

L’église actuelle, assez récente, est toujours pleine lors des messes et la chapelle du Bras des Calumets n’est pas en reste. Peut-être est-ce dû aux efforts qu’on fait certains curés pour attirer et retenir les jeunes. En temps normal, le samedi soir leur est dédié à la cure. Ils peuvent ainsi, autour d’un repas simple mais convivial, échanger sur leur foi et la façon de la mettre en pratique.

Les célébrations majeurs comme Pâques ou Noël sont également l’occasion de grands rassemblements où la population se retrouve avec plaisir. Il n’est pas rare de voir les fidèles au fond de l’église, après avoir rempli les bancs de l’étage. Il est un autre moment où l’on se sent bien à la Plaine : c’est la « petite messe ». Celle des premières heures du jour, où hiver comme été, les fidèles viennent commencer leur journée en rendant grâce à Dieu !

Peut-être que l’on peut expliquer la foi des villageois de différentes manières. Nous préférons penser que « la Croix », juchée au sommet du Piton des Songes, offre à tous ceux qui le veulent un exemple et un objectif !

Nous prions pour que ce lourd héritage de foi nous aide à traverser la crise actuelle et garde la Plaine des Palmistes dans sa ferveur ambiante !

image descriptionimage description

Autres carnets