Musée Dan Tan Lontan

Les Rencontres d'Annabelle

Manger, boire, s’amuser et recommencer sans cesse encore et encore. Et quand prenons-nous le temps de nous replonger dans notre passé, pour découvrir les richesses d’autrefois ?  

C’est exactement ce que je décide de faire aujourd’hui. Une visite culturelle à travers le temps, une découverte des objets qu’utilisaient mes grands-parents, un véritable moment d’échange, une charmante visite dans le Musée Dan Tan Lontan.  

 

Dan tan lontan

« Dan Tan Lontan » signifie « du temps d’avant » ; C’est ainsi que Monsieur Covindin a décidé d’appeler son musée. En effet, grand passionné d’objets d’antan, collectionneur dans l’âme depuis aussi loin qu’il s’en souvienne, Monsieur Covindin n’a pas toujours voulu ouvrir son propre musée. Autrefois, cette manie de tout garder venait du fait qu’il aimait redonner une deuxième vie aux objets, et surtout partager ces trésors d’antan avec la génération future. C’est lui-même qui le dit : « je récupère ces objets, car un jour, ils n’existeront plus et je voulais que mes enfants et petits-enfants les voient ».  

Je vous présente Monsieur et Madame Covindin, les heureux propriétaires du Musée Dan Tan Lontan.  

« Je me suis mariée avec lui, mais aussi avec ses objets et sa passion pour les objets d’avants ».

C’est avec le regard plein d’amour et d’admiration que Madame Covindin me parle de son mari, mais aussi des épreuves qu’ils ont traversés avant l’ouverture de ce lieu hors du commun.  

Ce n’est qu’une fois à la retraite que ce fin collectionneur a commencé l’agencement de son musée. Ouvert en 2000, le Musée Dan Tan Lontan a pour vocation de faire découvrir ou redécouvrir au plus grand nombre, les objets qui ont fait partie de leur passé ou de celui de leurs parents et grands-parents.  

« J’ai beaucoup voyagé pour pouvoir récolter des objets du monde entier ».

 

En effet, à chaque fois qu’il était en congé, Monsieur Covindin prenait sa valise, son portefeuille et direction les quatre coins du monde pour dénicher les plus beaux objets.  

Au départ, il a commencé à entasser ses trouvailles dans le garage de son père, puis dans la maison conjugale.  

 

« J’ai commencé avec une vieille machine à coudre et un vieux poste de radio ». 

Au fil des années, la valeur et la qualité des objets ont augmenté, jusqu’à transformer le musée en une véritable caverne d’Ali Baba, 

« j’ai réalisé ce musée par passion, chaque salle, chaque objet a son histoire et chacun d’eux raconte son passé ».  

En effet, après l’acquisition de chaque objet, Monsieur Covindin fait de son mieux pour les rénover et leur offrir une seconde vie. Suite à cela, il fait des recherches sur l’histoire de chacun d’eux, sur leurs anciens propriétaires, afin que pour ses prochaines visites guidées, il puisse raconter aux visiteurs le passé et le présent de chaque objet, et ce, que ce soit pour les téléphones, les phonographes ou encore les moulins à café.  

 

 

Ma scène préférée ?  

Le coin-cuisine « dan tan lontan » !  

Ce passionné d’antiquité a su recréer dans son modeste musée, une copie conforme des cuisines réunionnaises d’autrefois, avec les marmites, les ustensiles, les condiments et bien évidemment les habitants dans leurs habits d’antan.  

C’est une scène surréaliste, je dirais même magique ! Car si vous avez l’énorme chance de vous y rendre, vous pourrez voir la fausse fumée qui se dégage des marmites et les mannequins qui se mettent en activités, ce qui donne une réelle impression de remonter le temps.  

C'est grâce à ces divers et superbes aménagements, que Monsieur Covindin reçoit en 2007, la médaille d’argent du tourisme, ce qui atteste de la qualité du lieu, des objets, mais aussi des connaissances dont nous abreuve ce dernier durant la visite, et qui retrace la vie quotidienne d’antan, de la période de l’esclavage à nos jours.  

En ce qui concerne le tarif, il est de 4€ pour les adultes et 2€ pour les enfants. Tout en sachant que le nombre minimum de personnes pour une visite est de 3, et le nombre maximum de 25.  

Les visites peuvent être adaptables selon le temps que vous avez, et ce, que ce soit 1 heure, 2 heures, voire même 3 heures ! 

Il est bien évidemment conseillé d’appeler avant pour réserver sa visite et pour s’assurer que Monsieur Covindin est disponible, car il peut également recevoir des groupes scolaires qui viennent découvrir les objets d’antan, et des groupes de troisième âge, qui eux viennent pour se rafraîchir un peu la mémoire et redécouvrir les objets qu’ils utilisaient autrefois.  

 

Donc si vous aussi vous souhaitez faire un bon dans le passé, vous plonger dans l’univers de vos ancêtres et découvrir des objets vieux de plus d’un siècle, je vous invite fortement à contacter ce cher monsieur afin de réserver au plus vite votre visite ! Je suis certaine que vous ressortirez de ce musée avec l’envie d’y emmener d’autres personnes et en vous disant : « si j’y avais vécu… ».  

Pour y aller, ou pour réserver

Envie d'autres rencontres ?