Il n’est pas nécessaire d’aller sur la côte d’Emeraude pour suivre la route du Rhum ! Les routes de l’Est vous conduiront au sein de deux des trois rhumeries présentes sur l’île. Celles-ci vous révèleront toutes les étapes de fabrication de cet alcool, qui a forgé l’histoire de La Réunion. Véritable institution, le rhum découle de l’exploitation de la canne à sucre. Et pour en découvrir tous les secrets, rendez-vous dans les deux distilleries de l’Est : Savanna et Rivière du Mât.

C’est au XVII ème siècle, alors que l’île de La Réunion s’appelait encore l’île Bourbon, que les premiers alambics sont apparus. à l’époque cela s’appelait l’arack. Ce nom est d’ailleurs encore utilisé aujourd’hui.

Le rhum de La Réunion bénéficie d’une Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) depuis 1996, qui garantit que le rhum est produit selon des normes strictes et spécifiques à cette région. Les producteurs doivent respecter un certain nombre de critères, notamment la variété de canne à sucre utilisée, les méthodes de distillation et de vieillissement, ainsi que la teneur en alcool.

Les rhums de La Réunion sont connus pour leur goût riche et intense, avec des notes de vanille, de caramel, d’épices et de fruits tropicaux. Ils sont souvent utilisés pour préparer des cocktails et des punchs, mais peuvent également être dégustés seuls ou avec des glaçons.

Il existe plusieurs marques de rhum de La Réunion, dont les plus connues sont Charrette, Isautier, Savanna et Rivière du Mât.

Otiest

Fûts de Rhum dans l'Est de La Réunion

Pour la petite histoire

Au XIX ème siècle Napoléon répartit les productions entre l’Isle de France (aujourd’hui l’île Maurice) et l’île Bourbon. La première le rhum et le sucre et pour l’isle Bourbon la café et les épices.
Finalement les anglais ont conquis l’isle Bourbon, 3 ans plus tard les français la récupérait mais perdains l’isle de France par la même occasion.

Ce fut, le point de départ de la culture de la canne à sucre et donc du sucre, puis du rhum de La Réunion.

Arack = pur jus de canne et la mélasse = rhum

L’histoire en accéléré du Rhum de La Réunion

Au milieu du XIX ème, guerre de Crimée, donc droit de douane abolit pour le rhum (pour les soldats). 10 ans plus tard, l’île Bournon comptait 40 distilleries. Avec cela un problème lié à la surconsommation de rhum. Cyclones, maladies et manque de main d’œuvre ont freinés la production de rhum.

C’est à cette période qu’à La Réunion, la recherche de la qualité du rhum à commencé.

1ère guerre mondiale, le rhum réunionnais est réquisitionné, servant de boisson mais également de médicament pour les troupes. Il restait à cette période 31 distillerie sur l’île. à la fin de la seconde guerre mondiale l’île de La Réunion comptait plus que 14 distilleries.

Les distilleries dans l’Est de La Réunion

Enfilez des chaussures fermées, une tenue confortable et c’est parti ! Prenez la direction de l’Est avec un premier arrêt à Saint-André puis direction Chemin Beaufonds à St-Benoît.

La Distillerie de Savanna à Saint-André

Boiuteilles de rhum Savanna, parcourez la route du rhum dans l'Est de l'île de La Réunion

Amateurs de rhum ou simples curieux, la distillerie de Savanna vous ouvre ses portes toute l’année. Celle-ci vous fera découvrir l’élaboration de grands Rhums, les procédés de fermentation et les mystères du vieillissement. Des étapes telles que la mise en bouteille et l’étiquetage sont également dévoilées. La visite se clôture par une dégustation à la boutique Tafia & Galabé, qui abrite une jolie gamme de rhums aux saveurs exceptionnelles, à consommer avec modération évidemment.

À noter que la visite de la distillerie de Savanna peut être couplée avec celle de la sucrerie de Bois Rouge pendant la campagne sucrière, qui court de juillet à décembre. Ces deux sites sont regroupés au sein de l’Usine de Bois Rouge.

Infos pratiques
Réservation au 02 62 58 59 74
Tarif : 8,50 euros

La Distillerie Rivière du Mât à Saint-Benoît

C’est l’une des plus anciennes distilleries de l’île encore en activité depuis 1886. Récemment, ce vestige du XIXème siècle a fait l’objet de travaux de conservation. C’est donc une chance de pouvoir y mettre les pieds. À travers une visite guidée, vous aurez l’occasion de découvrir les secrets des Grands Rhums de l’île et ce qui fait leur spécificité. Vous serez surpris de voir combien cette ancienne distillerie reste pionnière en matière de développement durable. En effet, Rivière du Mât s’engage dans une démarche éco-responsable, en se dotant par exemple d’un procédé de traitement biologique et de valorisation des résidus de distillation.

La visite guidée se conclut par la dégustation des plus grandes cuvées médaillées de la Maison. En plus de pouvoir apprécier le goût de ce savoir-faire local, vous aurez l’occasion de repartir avec des bouteilles. Sur place, il est en effet possible d’acheter à la Cave à Rhums, qui héberge des Rhums blancs, ambrés et épicés, des Arrangés et de très vieux Rhums traditionnels. De quoi vous permettre de trouver votre bonheur !

Au sein de la Distillerie Rivière du Mât, ne manquez pas la cheminée Beaufonds, inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques à La Réunion. Symbolisant une page de l’histoire de l’industrie sucrière, celle-ci a été restaurée en 2021. Avant sa rénovation, un Ficus avait élu domicile en haut de cette cheminée. Sa spécificité : l’arbre développe ses racines du haut vers le bas. L’arbre avait donc transformé la cheminée en pot à la hauteur vertigineuse et planté ses racines en son sein, abîmant ainsi l’édifice. Aujourd’hui sauvée, la vieille dame faite de moellons de basalte représente une fierté pour les anciens travailleurs mais aussi pour la commune toute entière.

Infos pratiques

Trois visites guidées payantes par jour sur rendez-vous.
Du mardi au samedi à 10h30, 14h30 et 16h30.
Réservation obligatoire (minimum 24h à l’avance) :
• par téléphone au +262 262 52 15 11
• par e-mail : [email protected]
Mineur de moins de 18 ans : gratuit
Adulte : 8 €

Par ailleurs il existe d’autres marques comme suit :

  • Isautier
  • Charette
  • Chatel

Les dangers de l’alcool

Le rhum est une boisson alcoolisée et, comme toute boisson alcoolisée, sa consommation excessive peut entraîner des risques pour la santé et la sécurité de l’individu et des autres.

Voici quelques dangers potentiels associés à la consommation excessive de rhum :

  1. Dépendance : L’abus d’alcool peut conduire à une dépendance à l’alcool, ce qui peut affecter la santé physique et mentale de la personne.
  2. Problèmes de santé : La consommation excessive d’alcool peut causer des problèmes de santé tels que des maladies du foie, des maladies cardiovasculaires, des troubles gastro-intestinaux, des troubles du sommeil, une pression artérielle élevée, un risque accru de cancer, entre autres.
  3. Risque d’accidents : La consommation de rhum peut altérer la coordination, la concentration et la capacité de jugement, augmentant ainsi le risque d’accidents de voiture ou d’autres accidents.
  4. Risque de comportements à risque : La consommation excessive d’alcool peut entraîner un comportement impulsif et à risque, comme la conduite en état d’ivresse, la prise de décisions dangereuses, ou encore des rapports sexuels non protégés.

Il est important de rappeler que la consommation de rhum et d’autres boissons alcoolisées doit être consommée avec modération, et que la consommation excessive peut avoir des conséquences graves pour la santé et la sécurité. Les personnes qui choisissent de boire de l’alcool doivent le faire avec responsabilité et prudence, et savoir quand s’arrêter.

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu