ilot de fraîcheur et de calme. C’est également un des sites remarquables de l’Est de La Réunion.

Ilet Bethléem à Saint-Benoît

L’Ilet Bethléem est un ilot de fraîcheur et de calme. C’est également un des sites remarquables de l’Est de La Réunion.
Vous avez la possibilité de faire des balades, de visiter une chapelle de lézarder au bord de la Rivière des Marsouins… .

Balade vers le site

A partir du parking, entourré de champs de canne, le sentier s’engage entre les arbres. Très vite, il longe la falaise pour plonger vers la rivière et nous offre une vue imprenable sur l’Ilet Coco et ses vergers de letchis, plus que centenaires. Les enfants de 7 à 77 ans pourront descendre tranquillement sur ce sentier bétonné pour arriver sur le site, un garde-corps assurant la sécurité. Et là, le jardin originel vous accueil.

Les vergers de letchis

Le botaniste Joseph Hubert a arpenté les lieux et en a fait son terrain d’expérimentation . L’ilet Coco en garde de nombreuses traces mais de ce côté-ci de la rivière, nous ne voyons plus que les « pieds » de letchis, énormes, magnifiques, tellement imposants. Le climat humide et chaud est très généreux avec la végétation.

Letchi de Saint-Benoît
Letchi de Saint-Benoît

La chapelle de Bethléem

Et au milieu, une chapelle… Vestige d’une époque où un village s’organisait au bord de l’eau. L’impression de quiètude est encore renforcée. On peut alors s’assoir et imaginer la vie des riverains.

La chapelle de l'Ilet Bethléem, Saint-Benoît
La chapelle de l'Ilet Bethléem, Saint-Benoît

La Rivière des Marsouins

C’est une des dernières rivières pérennes. Elle prend sa source au pied du Piton des Neiges, dans la forêt de Bébourg. Et après des virages et des sauts tumultueux, elle se calme et nous offre de beaux bassins et juste assez de remous pour que les amateurs s’adonnent au rafting. C’est d’ailleurs le seul spot de l’île. Et les enfants peuvent s’y mettre dès 7 ans, c’est vous dire si la pratique est facile, bien que règlementée. La rivière des Marsouins regorge aussi d’espèces aquatiques endémiques. Mais ça, c’est pour les plus patients !

Le pique-nique

C’est le moment de se poser. Les tables nous attendent. A l’ombre des grands arbres ou en « chauffant soleil » sur les gros rochers du bord de la rivière. Le bruit de l’eau et des oiseaux en fond sonore. La falaise d’un côté et la rivière de l’autre. De temps en temps les cris de joie des pratiquants de rafting ou des enfants qui se rafraichissent…
Vous pourrez prendre le temps de digérer avant de commencer la courte ascension qui vous ramènera au parking.

image descriptionimage description

Autres carnets